Donald Trump est arrivé en France pour les commémorations de l'Armistice

Le président Donald Trump et le président français Emmanuel Macron ont insisté samedi sur le fait qu’ils étaient toujours de bons amis après une série de commentaires exprimés par le premier sur la sécurité européenne qui menaçaient de détourner l’attention d’une cérémonie du week-end marquant le centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Les dirigeants américains et français ont cherché à faire preuve d’unité alors qu’ils s’adressaient à des journalistes avant d’amorcer un entretien à huis clos à l’Élysée.

La tournée européenne de M. Trump s’est mal amorcée alors qu’il avait attaqué son hôte sur la question d’une éventuelle armée européenne. L’Élysée avait réagi en disant que le président américain avait mal compris les propos de M. Macron.

Le ton était plus amical, samedi.

«Nous voulons aider l’Europe, mais il faut que ce soit juste. À l’heure actuelle, le partage du fardeau (de la défense) incombe en grande partie aux États-Unis, a déclaré M. Trump. (M. Macron) comprend cela et comprend que les États-Unis ne peuvent tout prendre à son compte, en toute justice pour eux.»

Le président français a défendu son point de vue. «Je partage l’opinion du président Trump selon laquelle nous avons besoin d’un partage du fardeau bien meilleur avec l’OTAN et c’est pourquoi je pense que ma proposition de défense européenne est tout à fait compatible avec cela.»

À lire également:

Élections américaines de mi-mandat: résultats et conséquences pour Donald Trump

Donald Trump prêt à travailler avec les démocrates s’ils renoncent à enquêter sur sa présidence

Selon lui, il est«injuste que la sécurité européenne soit aujourd’hui assurée uniquement par les États-Unis».

Au cours de leur rencontre, les deux hommes ont également évoqué la décision américaine de se retirer d’un traité de limitation des armements avec la Russie, l’Iran, l’assassinat d’un journaliste saoudien à l’intérieur du consulat saoudien en Turquie et le rôle de l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen, selon des responsables français.

La Maison-Blanche n’a fait aucun commentaire sur les discussions des dirigeants.

À l’instar de nombreux autres chefs de gouvernement, M. Trump participera dimanche à une cérémonie marquant le 100e anniversaire de l’Armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.

M. Trump et sa femme Melania avaient prévu de se rendre au cimetière américain de Belleau, en France, pour rendre hommage aux soldats américains morts sur le sol français. Mais la Maison-Blanche a annulé la visite à cause de la pluie. Le président doit visiter un autre cimetière américain en France dimanche.