Mayakoba Classic : Matt Kuchar devant, Cameron Champ à l'affût

Il y a des putts pour bogey qu’on enquille la tête basse, en pensant déjà au coup d’après. Et puis il y a celui de Matt Kuchar au 12 du Camaleon GC. Une ficelle de huit mètres qui lui laissera un «bon» bogey, le seul de sa superbe carte de 64 (-7). «C’était dingue, raconte le quadragénaire floridien. J’ai mis mon drive dans les buissons, ma balle était bloqué entre quelques rochers. Même me dropper n’était pas forcément une bonne solution. J’ai finalement trouvé un lie pas trop mauvais, et je suis revenu sur le fairway. Ce bogey m’a donné beaucoup d’assurance pour la suite.»

Champ, ça débouche tout

Cette deuxième carte de 64 signée par Kuchar lui offre le leadership du Mayakoba Classic en -14. C’est également sa meilleure marque après 36 trous depuis le Dubaï Desert Classic 2015.

Mais derrière, le phénomène Cameron Champ arrive fort : un tonitruant 62 (-9) pour revenir à deux coups de Kuchar (-12). Le Californien de 23 ans, vainqueur de son premier tournoi dans l’élite fin octobre, est dotée d’une frappe de balle hallucinante : 310 mètres de moyenne ce week-end. Côté score, Champ passe tout près du record du parcours (61).

Spieth à la trappe

Sept hommes pointent à -11, dont le champion sortant Patton Kizzire. En cas de victoire dimanche, il deviendrait le premier à garder son titre au Mayakoba Classic.

Avec un cut à -4, le tournoi égale le cut le plus bas sur le PGA Tour depuis le RSM Classic 2016. Jordan Spieth, à -2 après des cartes de 71 et 69, ne verra pas le week-end.

Les scores du Mayakoba

Rémi Rivière