Le Canadien défait les Golden Knights 5-4

Il n’y avait pas que Max Pacioretty qui célébrait des retrouvailles samedi, et Tomas Tatar lui a volé la vedette en marquant le but gagnant à mi-chemin en troisième période, permettant ainsi au Canadien de Montréal d’arracher une victoire de 5-4 aux Golden Knights de Vegas.

Dans une affaire en montagnes russes, Tatar, qui a été acquis en retour de Pacioretty, a tranché avec 7 : 43 à faire au dernier tiers. Voulant remettre le disque à Phillip Danault, la passe du Slovaque a plutôt dévié sur le bâton du défenseur Shea Theodore avant de franchir la ligne des buts.



« J’étais extrêmement motivé et je voulais battre mes anciens coéquipiers », a dit Tatar, qui a connu un séjour difficile avec les Golden Knights après avoir été échangé par les Red Wings de Detroit pour le dernier droit. « C’était spécial de les retrouver. »



Pacioretty, qui a passé 10 saisons avec le Canadien, disputait un premier match au Centre Bell depuis la transaction du 10 septembre, qui l’a envoyé aux Golden Knights en retour de Tatar, Nick Suzuki et un choix de deuxième tour.




L’ancien capitaine du Tricolore a décoché neuf lancers au cours de la rencontre, mais s’est buté chaque fois au gardien Antti Niemi.



« C’est un peu l’histoire de notre saison, et de la mienne en particulier », a mentionné Pacioretty, qui a été honoré avec la présentation d’une vidéo avant le début du match. « La rondelle ne veut simplement pas rentrer dans l’objectif, et l’adversaire est plus opportuniste. Si nous continuons à jouer de cette manière, le vent devrait éventuellement tourner. »



Jesperi Kotkaniemi a amassé un but et une aide, Andrew Shaw a réussi un doublé, et Charles Hudon a aussi touché la cible pour le Canadien (9-5-3), qui a mis un terme à sa première série de deux revers de la campagne. Max Domi a récolté deux aides.



Kotkaniemi totalise maintenant trois buts et six aides en 17 rencontres cette saison. Il a aidé le Canadien à effacer un retard de deux buts en deuxième période et même à prendre les devants 3-2, avant de voir les Golden Knights renverser à leur tour la vapeur.



William Karlsson a donné les devants 4-3 aux Golden Knights après 3 : 27 de jeu en troisième période, quand Matthew Peca a maladroitement poussé un retour de lancer dans son propre filet.



Cependant, Shaw est revenu à la charge à 9 : 20, sautant sur un retour après un lancer des poignets de Domi. Tatar a ensuite joué les héros en marquant son septième but de la saison. Pacioretty n’en a toujours que deux au compteur.



Karlsson a récolté un but et deux aides, et Brad Hunt, un but et une aide, tandis que Jonathan Marchessault et Alex Tuch ont aussi marqué pour les Golden Knights (7-9-1).



Niemi a repoussé 34 lancers devant le filet du Canadien. À l’autre bout de la patinoire, Marc-André Fleury a cédé cinq fois sur 27 tirs.



Les Golden Knights ont marqué deux fois en avantage numérique en trois occasions. Pour sa part, le Canadien a été 0 en 2.



Le défenseur David Schlemko disputait un premier match cette saison avec le Tricolore, lui qui s’était blessé à un genou lors d’un match préparatoire. Xavier Ouellet a été laissé de côté au profit de Schlemko.



Le Canadien reprendra le collier mardi, quand il commencera son périple de trois rencontres dans l’Ouest canadien avec un arrêt à Edmonton pour y affronter les Oilers.



Échos de vestiaire



L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, s’est exprimé sur la première période difficile de sa troupe, qui a été dominée 14-5 au chapitre des tirs et qui accusait un retard de 2-0 après le premier vingt.



« Nous n’avions pas d’énergie en première et nous devions rebondir en deuxième, ce que nous avons fait. […] C’est évident que lorsque vous donnez beaucoup de chances et de buts, votre jeu n’est pas parfait. Nous devons continuer à travailler de manière positive avec l’intention de continuer à marquer, tout en améliorant notre jeu sans la rondelle. »



« Ça n’a pas été mon meilleur match, mais je suis satisfait. Je suivais bien le jeu, mais mon exécution avec la rondelle n’était pas tout à fait à point. Je crois toutefois que ça allait de mieux en mieux plus la rencontre avançait », a dit le défenseur David Schlemko, qui a disputé 20 : 00, bloqué trois lancers, appliqué deux mises en échec et terminé la rencontre avec un différentiel de plus-2.



« Il m’a beaucoup aidé depuis mon arrivée ici », a dit Charles Hudon, sur sa relation avec Max Pacioretty. « Il était exigeant avec moi, mais je suis capable d’en prendre et j’aimais sa façon d’agir avec moi. Nous avions une belle complicité. Je suis content qu’il soit heureux là-bas. Mais, nous étions concentrés sur le match et nous voulions le priver de la victoire. »