Bourse Zurich: le SMI poursuit son rattrapage à l'approche de la mi-journée


Nom :
Prénom :
Votre adresse e-mail* :
Adresses e-mail des destinataires* :
(Vous pouvez saisir plusieurs adresses mails en les séparant par des points virgules)
Message personnel :
*Champs obligatoires

Zurich (awp) – La Bourse suisse renforçait ses gains vendredi en début d’après-midi, ne parvenant toutefois à combler qu’une partie du gros recul creusé la veille par un mouvement de panique planétaire.

L’industrie pharmaceutique rhénane alimentait un front des nouvelles d’entreprises sinon plutôt pauvre avec une extension d’homologation du côté de Roche et un calendrier de lancement du côté de Sandoz, filiale de Novartis.

L’agenda conjoncturel n’était pas des plus garni non plus. France et Allemagne ont fait le point sur leur production industrielle respective, affichant deux évolutions divergentes sur le mois d’octobre. Le déficit commercial hexagonal s’est contracté.

A 11h12, le Swiss Market Index (SMI) s’appréciait de 1,36% à 8776,09 francs suisses, le Swiss Leader Index (SLI) de 1,40% à 1349,53 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 1,37% à 10’268,07 points. Les 30 principales cotations s’affichaient presque toutes en vert, après avoir clôturé la séance de la veille intégralement dans le rouge.

Le bon Schindler engrangeait 2,3% après l’octroi par Barclays d’une recommandation à l’achat.

Un temps en tête d’indice, les bancaires étaient retombées dans le ventre mou du classement, voire à son extrémité. Credit Suisse conservait un gain de 1,7% et UBS de 1,1%. Julius Bär (-0,7%) constituait l’une des rares exceptions au rétablissement sinon généralisé.

Le bon de jouissance Roche (+1,6%) profitait visiblement de l’obtention aux Etats-Unis d’un feu vert additionnel pour son nouvel anticancéreux Tecentriq, en combinaison avec le moteur de ventes vieillissant Avastin et une chimiothérapie, contre une forme spécifique de cancer du poumon.

Novartis (+0,3%) aussi stagnait en fond de classement. La filiale Sandoz prévoit de commercialiser dès le début de l’année prochaine une version générique de l’Epipen aux Etats-Unis.

Le troisième et principal poids lourd Nestlé engrangeait 2,4%.

Sur le marché élargi, Ypsomed (+2,5%) a déniché un premier débouché pour un nouveau dispositif d’injection.

Le réseau social élitiste Asmallworld conservait un gain de 5,9%, après avoir pris plus de 10% dans les premiers échanges. La société zurichoise a rehaussé ses ambitions pour l’année qui s’achève et lancé officiellement son augmentation de capital.

jh/

imageSMI image0.94%8741.03 Cours en différé.-7.69%
imageSPI image0.91%10220.83 Cours en différé.-5.79%
imageSWITZERLAND SWISS LEADER image0.91%1342.83 Cours en différé.-12.33%