La police s'invite à une réunion des Hells Angels de Trois-Rivières

La police a perquisitionné vendredi soir ce qu’elle considère comme le nouveau local des Hells Angels de Trois-Rivières.

Cette perquisition, qui a été effectuée sur un terrain où l’on retrouve une résidence et d’autres bâtiments, sur le rang Saint-André sud-ouest à Saint-Cuthbert, est menée dans le cadre d’une enquête de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) chapeautée par la Sûreté du Québec et dont le mandat est de s’attaquer aux têtes dirigeantes du crime organisé.  







« Ce sont les enquêteurs de l’ENRCO qui perquisitionnent actuellement une résidence située à Saint-Cuthbert, dans Lanaudière. L’enquête tend à démontrer que cet endroit sert de local aux Hells Angels de Trois-Rivières. Aucune arrestation n’est prévue, mais cette perquisition vise des membres des Hells Angels », décrit le sergent Claude Denis de la SQ.  










Selon ce dernier, une soixantaine de policiers ont participé à la perquisition dont des membres du groupe tactique d’intervention (GTI) de la SQ et un maître-chien.  Les policiers du GTI ont également utilisé leur nouveau véhicule de protection blindé pour faire irruption sur le terrain et surprendre les motards qui étaient vraisemblablement réunis en compagnie d’une avocate.









Au moment de l’arrivée des policiers, une douzaine de personnes étaient à l’intérieur, dont cinq membres en règle des Hells Angels de Trois-Rivières, un prospect et des membres des clubs-écoles des Deimos Crew et des Devils Ghosts. Selon la police, les Hells Angels de Trois-Rivières utiliseraient ces bâtiments comme locaux depuis environ un an.









La police ne fera aucun autre commentaire pour ne pas compromettre l’enquête en cours.  









Depuis l’arrêt Jordan, rendu par la Cour suprême en 2016 et qui limite les délais des procédures judiciaires, les policiers et la poursuite veulent être prêts à déposer la preuve au moment d’accuser les suspects.  









C’est ce qui explique pourquoi on voit beaucoup de perquisitions effectuées en cours d’enquête, sans que des arrestations soient faites immédiatement.  









Ce qui se passe actuellement à Saint-Cuthbert n’est pas sans rappeler l’enquête Objection, par laquelle l’ENRCO a démantelé quelques réseaux de trafic de stupéfiants liés aux Hells Angels au printemps dernier, et au cours de laquelle elle a effectué plusieurs perquisitions avant de porter le coup final.  









Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à



drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.