Première sortie remarquée pour le nouveau blindé

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont utilisé vendredi soir pour la première fois leur nouveau blindé afin de perquisitionner un local des Hells Angels à Trois-Rivières.

• À lire aussi: Frappe chez les Hells Angels

Ce camion, fabriqué au Québec, permet au corps policier provincial de «hausser la barre dans sa lutte au crime organisé et dans son mandat de protection de la population», a soutenu le lieutenant Hugo Fournier. 

L’achat de ce nouveau véhicule a été nécessaire puisque l’ancien arrivait en fin de vie.

Michel Wilson, ex-commandant du Groupe tactique d’intervention (GTI) du Service de police de la Ville de Montréal, a partagé sur LCN quelques informations sur ce nouvel outil de la SQ.

Blindé

La carapace du véhicule est conçue pour résister aux tirs de plusieurs calibres, notamment d’armes longues. Ce blindage permet aux policiers de s’approcher en toute sécurité de suspects, même lorsque des coups de feu sont tirés.

Bélier

Le bélier qui équipe l’avant du camion permet de défoncer sans problème portes, fenêtres et murs, pour permettre aux membres du GTI de pénètres dans un bâtiment. Fait à souligner, celui qui équipe le mastodonte blindé peut se déplacer verticalement et horizontalement, permettant ainsi une flexibilité dans la phase d’approche.

Plateforme

On retrouve une imposante plateforme sur le toit du véhicule. Celle-ci est séparée en deux, et chaque côté peut être monté ou abaissé indépendamment. La plateforme peut aussi être avancée pour faciliter une arrivée sur le toit d’un bâtiment, par exemple.

Utilité

En premier lieu, le camion blindé joue un rôle défensif : il permet de protéger les troupes lorsqu’on approche d’une intervention à haut risque, ou pour évacuer en toute sécurité des victimes. Les policiers peuvent aussi l’utiliser comme barricade s’ils font face à un feu nourri. Mais le blindé peut aussi avoir une vocation plus «offensive», par exemple pour approcher d’un individu en crise qui poserait en pleine rue une menace avec une arme à feu, et ainsi le neutraliser avec une arme intermédiaire, comme un pistolet à impulsion électrique.