La Roche-sur-Yon. La fête sera belle pour le Nouvel an Berbère



photo pour la première fois, un souk berbère propose des objets artisanaux, et notamment des tapis tissés par des femmes marocaines. © ouest-france

Pour la première fois, un souk Berbère propose des objets artisanaux, et notamment des tapis tissés par des femmes marocaines.© OUEST-FRANCE



Ce samedi 12 janvier, la fête Berbère va accueillir 220 convives à la salle du Bourg-sous-la-Roche. Au menu : coucous, musique Kabyle, danses et produits artisanaux.

À l’aube de la nouvelle année Berbère, le soir du samedi 12 janvier est un grand soir. Depuis le matin, la quarantaine de bénévoles de l’association Algérie France amitié s’active à la salle des fêtes du Bourg-sous-la-Roche.

220 convives sont attendus. « Ce soir, on fête Yennayer, l’an 2969, du calendrier agraire, utilisé depuis l’antiquité par les Berbères ! » explique Salah Yataguene, responsable communication de l’association.

Une fête familiale

Chaque année, la fête traditionnelle est célébrée dans les foyers Berbérophones : Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Libye… « Yennayer, c’est une fête familiale autour d’un bon repas.   Le plat rituel, c’est la volaille ». Alors, ce soir, c’est couscous à volonté, arrosé de thé à la menthe, sur des airs de musique traditionnelle.

Les entrées sont préparées à la chaine.
Les entrées sont préparées à la chaine. | OUEST-FRANCE

Sur scène, vont s’enchaîner le groupe Kabyle nantais Les Racines du Cœur, et Ali Ferhati, véritable star en Kabylie. Enfin, des danseuses orientales du groupe yonnais Naja vont investir le Cœur du banquet.

Le groupe Kabyle Les Racines du Cœur en pleine répétition.
Le groupe Kabyle Les Racines du Cœur en pleine répétition. | OUEST-FRANCE

L’association Algérie France amitié œuvre depuis 2001 pour « poser des passerelles culturelles entre la France et l’Algérie ». Et ça fonctionne. La soirée du Nouvel an affiche complet.

Ouest-France