Décès de M. Raymond Doyon

L’un des bâtisseurs de la Beauce, M. Raymond Doyon, est décédé jeudi dernier à l’âge de 83 ans.

Originaire de Saint-Côme-Linière, M. Doyon s’est fait connaître dans le domaine de la boulangerie alors qu’il y a fait ses premiers pas en compagnie de son père, M. Gustave Doyon. En 1985, il fonde, en compagnie de quatre partenaires, l’entreprise Multi-Marques qui est devenu la plus importante boulangerie québécoise.

»On peut être heureux et réaliser de grandes choses si s’on sait s’entourer, bien s’entendre, respecter et aimer. Que ce soit à la maison ou au bureau, il importe d’aimer. Aimer celles et ceux avec qui l’on vit, celles et ceux avec qui l’on travaille, aimer ce que l’on fait », disait M. Doyon.

Redevable d’avoir beaucoup reçu de la vie, il a aussi beaucoup redonné à sa communauté. Il a été membre du Club Rotary, récipiendaire du »Prix Jean-Denis-Poulin » du Conseil économique de Beauce, président des campagnes de financement du Centre culturel Beauce-Sartigan et de la Fondation du Centre hospitalier Beauce-Etchemin, président du Club de golf de Saint-Georges et du Cégep Beauce-Appalaches en plus de s’impliquer entre autres auprès de la Fondation Catherine-de-Longpré et celle de la Corporation Cité-Joie à Québec.

Les funérailles de M. Doyon seront célébrées le samedi 23 mars à 12h30 en l’église l’Assomption de Saint-Georges. Auparavant, la famille recevra les condoléances à la résidence funéraire Roy & Giguère de la 10e Avenue à Saint-Georges vendredi de 13h30 à 17h30 et de 19h à 22h ainsi que samedi à compter de 9h.

M. Doyon laisse dans le deuil son épouse, Mme Gilberte Gagnon, ses enfants Robert (Nicole Gagnon), Michel (Louise De Lorimier) et Paule (James Derganc), neuf petits-enfants ainsi que sept arrière-petits-enfants, sans oublier ses frères et sœurs.

L’Éclaireur-Progrès transmet ses plus sincères condoléances à la famille.